Fidzup : replacer le retail au centre du circuit de vente.

Fidzup, replacer le retail au centre du circuit de vente

Replacer le retail au centre du circuit de vente

Le groupe Altavia a récemment noué un partenariat avec la start-up Fidzup, spécialiste de la génération de trafic en magasin ou « drive to store ».

Remettre le retail au centre du circuit de vente. C’est l’objectif que se fixent Olivier Magnan-Saurin et Anh Vu Nguyen lorsqu’ils décident de fonder Fidzup en 2011. A une époque où toutes les solutions digitales vendent du clic et que le commerce physique est délaissé, la start-up va mettre au point une solution innovante, déployée après 3 ans de Recherche et Développement. « Il s’agit de remettre l’intelligence au centre du point de vente, afin de collecter des données – non nominatives * – sur les clients et d’augmenter le taux de conversion, explique Anissa Sersoub, Responsable du Marketing de Fidzup. L’idée est de donner au commerce physique la possibilité d’exploiter l’asset magasin dans le cadre de sa stratégie de communication, notamment digitale. Le fait de pouvoir tirer parti des datas collectées instore pour l’activation de la communication locale digitale représente un différenciant fort par rapport au e-commerce ! »

 

Pour cela, Fidzup aide les retailers à basculer le budget offline sur le online, pour inciter les clients et prospects à revenir dans les boutiques pour acheter. La solution Store to Web permet également de garder contact avec un visiteur qui n’aurait rien acheté, pour le mener à passer à l’action en ligne.

 

Et vous, avez-vous votre Fidbox ?

La solution repose sur l’installation d’une Fidbox – de la taille d’un Smartphone – près des caisses et/ou dans les rayons, permettant de récupérer l’identifiant Wifi du Smartphone. «  Des données comme le nombre de visiteurs, le temps et la récurrence des visites… sont transmises à nos serveurs, qui les traitent pour permettre l’activation mobile, raconte Anissa Sersoub. Nos algorithmes propriétaires vont alors optimiser la diffusion de la publicité, dans le but de maximiser les visites en magasin. Il est alors possible de mesurer le retour sur investissement (ROI) du client ».

 

Fidzup compte aujourd’hui plus de 140 clients parmi lesquels Audi, Mercedes, Peugeot, Renault mais aussi La Halle, Jacadi, Petit Bateau ou encore la Fnac, Darty …

 

Une levée de fonds de 3 millions d’euros

Fin 2016, la start-up parvient à lever 3 millions d’euros auprès de Cap Horn, Turenne Capital et de ses actionnaires historiques. Un bon coup de boost, permettant  d’accélérer son développement commercial et technologique. Objectif ? Devenir le leader du Marketing à la Performance pour les retailers ! Avec 8 salariés il y a encore un an, Fidzup emploie aujourd’hui une trentaine de personnes.

 

« Nos objectifs, dans les prochains mois ? Recruter, développer notre portefeuille clients, mais aussi ajouter de nouvelles fonctionnalités à notre solution » annonce Anissa Sersoub

 

Autre grand défi ? La conquête de l’international (USA) avec l’ouverture très prochaine d’un premier bureau américain. Il paraitrait même qu’Olivier Magnan-Saurin serait en ce moment sur le continent américain…

 

* Les indications sur le sexe, l’âge ou encore la catégorie sociale ne sont pas dévoilées.