Blinkl : la réalité augmentée sans application

Blinkl : la réalité augmentée sans application

Blinkl

Les fondateurs de Blinkl : Michaël Merlange  Vincent Marin et Gwen Le Villoux.

La start-up nantaise Blinkl est première plateforme de réalité augmentée sans application, pour la communication et le retail.

Comment faire émerger sa communication parmi le raz-de-marée de messages informatifs qui nous entourent ? C’est la question que se sont posés Michaël Merlange, Gwen le Villoux et Vincent Marin, les trois fondateurs de Quai des Apps, société d’ingénierie en développement d’applications de réalité augmentée qui propose aujourd’hui Blinkl. La solution ? Utiliser la réalité augmentée comme outil de communication pour raconter des histoires plus engageantes et créatives. Le moyen ? Surtout pas d’application (toujours coûteuse, longue à développer et de moins en moins plébiscitée par les utilisateurs) mais une plateforme en ligne, pour créer ses expériences augmentées directement sur son site web !

 

« Blinkl est un bouton de réalité augmentée, accessible depuis le site mobile, explique Vincent Marin. L’idée est de flasher, à l’aide son Smartphone, l’image que l’on souhaite augmenter – packaging, dépliants, affiches, flyers, magazines…- pour accéder à une multitude de contenus digitaux : vidéos, photos, jeux, audio, animations 3D. ». Un outil simple, flexible et rapide.

 

Blinkl webapp

« Réalité augmentée, reconnaissance d’images et réalité virtuelle sont le cœur de métier de la société. »

De Quai des Apps à Blinkl

Michaël Merlange (ingénieur X, Mines, spécialisé dans le développement technique), Gwen le Villoux (artiste, musicien et graphiste) et Vincent Marin (docteur-chercheur en astrophysique de l’Université de Nantes) créent Quai des Apps en février 2015. Réalité augmentée, reconnaissance d’images et réalité virtuelle sont le cœur de métier de la société. Depuis l’été 2017, Quai des Apps commercialise Blinkl et ambitionne de devenir un acteur majeur de la réalité augmentée.

 

Retail, presse et agences de communication

Blinkl vise aujourd’hui 3 segments principaux : le retail, la presse et les agences de communication dans l’événementiel. Pour le retail, Blinkl offre la possibilité de scanner les produits en magasin et sur catalogue pour créer des parcours clients engageants et originaux et mieux connaître les préférence clients. « Nous venons de gagner un challenge avec Super U, raconte Vincent Marin. Blinkl est utilisé dans les magasins pour scanner les produits et les catalogues. Le client pourra par exemple s’assurer que ce qu’il prévoit d’acheter est compatible avec son régime alimentaire. Toutes les informations et les conseils auxquels le consommateur pourra accéder, grâce à la réalité augmentée, nourriront sa confiance envers la marque. »

 

Blinkl instore

Au delà de l’innovation technologique, raconter des histoires

Imposer Blinkl comme un outil d’expression, quel que soit l’univers. Telle est la volonté des trois fondateurs de la start-up, tous trois  passionnés par la photographie et l’art. « Notre première expérience a eu lieu au Festival Photo de La Gacilly, en 2014, avant même de fonder notre société, se souvient Vincent Marin. Nous avons souhaité raconter les histoires cachées derrière les photographies de Nick Brandt. L’idée était de sensibiliser le public à la catastrophe écologique qui se déroule en Afrique avec le braconnage sauvage, qui détruit la faune sauvage. ». Muni de son Smartphone, le public pouvait scanner les photographies exposées et découvrir la lutte menée par la Fondation Big Life contre le braconnage en Afrique.

 

Avec Blinkl, chaque expérience devient plus riche et engageante. « Savoir raconter une histoire est créateur de valeur, résume Vincent Marin. Plus l’individu se sentira embarqué, plus il aura de chance de s’attacher à la marque. »

 

Et maintenant ?

2018 sera consacrée à la commercialisation de la solution auprès du retail, de la presse et des agences de communication, mais aussi à la construction d’une véritable image de marque.

 

Un partenariat a été noué avec le groupe Altavia, particulièrement intéressé par cette première plateforme de réalité augmentée accessible sans application.

 

Pour 2019, les trois associés programment l’ouverture publique d’une plateforme Blinkl pour créer et gérer sa communication augmentée de manière autonome.